Translate

CAMPAGNE POUR LES OBJECTIFS DES PEUPLES POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE

Posted on 31 October 2012
Octobre 31, 2012
 
Nous sommes des associations locales, des syndicats, mouvements sociaux et   organisations non-gouvernementales, entres autres, qui se sont engagées a tracer les chemins vers l’avenir que nous désirons – un avenir où le bien commun prend priorité sur les intérêts d’une élite minuscule; où les besoins et les droits de tous sont réalisés; où l'environnement n'est pas sacrifié pour le profit  de certains. 
 
Nous sommes conscients que la voie de développement actuel ne nous mènera pas à l’avenir que nous désirons voir. 
 
Le modèle de développement capitaliste, en particulier sous le régime dominant de la politique néolibérale, réduit le développement à l'expansion de la production et de la consommation de produits matériels, et donne la priorité aux droits et libertées du capital et ne garanti pas les droits et libertées du peuple ni la protection de l'environnement. Dans ce cadre, les sociétés transnationales et surtout les plus grandes institutions financières basées dans les pays développé dominent l'économie mondiale et intensifient l'exploitation du main-d'œuvre, l'extraction des resources et le brigandage spéculatif pour l'accumulation du profit.
 
Ceçi a conduit à une plus grande faim, inégalité, manque de terres, chômage, des conditions de travail précaires, l'endettement, la perte de revenus et de protection sociale, la privation de services de base, la dépossession des communautés, la migration forcée, l'épuisement des ressources, la dégradation environnementale et la crise climatique. Ceçi a aussi donné naissance à de nouvelles guerres, oppressions, violations des droits de l'homme et  de syndicaux, des décès et menace à présent la fondation même de la vie sur notre planète. Tous les secteurs parmi les peuples du Sud Global ont subi ces injustices, y compris les femmes, les enfants, les travailleurs et les paysans.
 
En outre, la majorité du peuple est soit exclu, soit privé du droit de participer à la décision, au contrôle et a la mise en œuvre des décisions qui affectent leur vie et leur avenir. Les élites locales et surtout mondiale et autres acteurs puissants, d'autre part, sont souvent incontrôlé  et irresponsables de leurs actions qui ont de graves impacts négatifs sur la société et l'environnement.
 
Nous sommes persuadés qu'addresser ces défis nécessite bien plus que simplement de nouvelles stratégies pour atteindre rapidement les Objectifs Millénaire pour le Développement (OMD). Sans s'attaquer aux racines structurelles de ces tendances, tout  progrès réalisé sera facilement mis en péril. En effet, l'occasion pour inverser ces tendances avant que la catastrophe écologique et sociale s'installe est rapidement en train de passer.
 
Nous devons adopter une vision du développement tout à fait nouvelle, fondée sur la philosophie de «vivre bien» en communauté avec les autres et en harmonie avec la nature. Cela implique une profonde transformation sociale qui nécessite une redistribution radicale de la possession, l'accès et du contrôle sur les ressources productives afin que personne ne soit refusé la base pour une vie digne et libre. Il s'agit de la démocratisation des institutions étatiques et sociales pour que les communautées et les citoyens, plutôt que les marchés, peuvent démocratiquement fixer les objectifs et prioritées sociales.